Végétarisme pour supprimer les Acides gras saturés de votre alimentation

Le premier bénéfice que l’on retire du végétarisme, le plus évident est la résolution du problème du cholestérol. Vous supprimez les acides gras saturés qui proviennent essentiellement des graisses animales.

En se privant de ces graisses et en les remplaçant par de bons lipides végétaux, car bien entendu, on ne peut pas se passer de lipides, le taux de cholestérol sanguin baisse radicalement, et l’on peut échapper ainsi aux risques de maladies cardiovasculaires.

De plus, il faut savoir que certains végétaux combattent naturellement le cholestérol. C’est le cas de tous ceux que la nature a richement pourvus en fibres. Celles-ci diminuent l’absorption des graisses et du cholestérol, ainsi d’ailleurs que celle des sucres, mais elles favorisent également la flore intestinale et stimulent le transit.

En effet, les graisses ennemies en matière de cholestérol sont avant tout les acides gras saturés. Et encore plus les acides gras trans, qui sont de véritables poisons !

D’où viennent ces acides gras trans ?

acide gras ©photorack.net

acide gras ©photorack.net

Ils ont des origines très différentes :
Certains acides gras trans sont naturels, parce qu’ils proviennent des graisses animales (vaches, moutons) et se retrouvent dans le lait. Ils sont donc présents dans la viande, le lait et les produits laitiers.

D’autres acides gras trans sont le résultat de procédé industriel comme l’hydrogénation des huiles végétales. Pour faciliter leur stockage et ralentir l’oxydation, les graisses de l’état liquide passent à l’état solide.

Elles sont utilisées dans l’industrie agroalimentaire comme stabilisateurs et conservateurs. Elles permettent de rendre les aliments plus fermes et plus stables, avec moins de risques de rancir.

On les trouve dans de nombreux produits alimentaires transformés comme les viennoiseries, les pizzas, les quiches, les margarines de consommation courante, les barres chocolatées, les chips, les biscuits et certains plats cuisinés.*

Les acides gras trans sont les « mauvaises » graisses que l’on retrouve donc sous l’appellation « graisse végétale hydrogénée ».

Les risques de maladies cardiovasculaires

Les scientifiques les accusent d’augmenter les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète et même de cancer du sein. Les gras trans seraient cinq fois plus nocifs que les graisses saturées, ou graisses animales. Ils augmentent en effet directement le mauvais cholestérol et font chuter le bon.

Bref, il est impératif de jeter définitivement aux oubliettes ces acides gras trans en s’abstenant de tout ce qui les contient, à savoir essentiellement les graisses et huiles cuites à très haute température, et surtout les margarines industrielles qui en contiennent des quantités exorbitantes.

Ceci implique donc de tirer un trait sur tous les produits industriels contenant ces acides gras profondément antinaturels.

Les acides gras saturés

Cerveau © freedigitalphotos.net

Cerveau © freedigitalphotos.net

Les acides gras saturés sont donc dangereux pour la santé cardiovasculaire, mais ils restent toutefois relativement utiles à l’organisme, et notamment au cerveau.

Comme on le constate, ces acides gras sont essentiellement d’origine animale. Vous pouvez en revanche en trouver dans la noix de coco qui en recèle de bonnes quantités.

À ce sujet je vous invite à découvrir un article de Santé Nature Innovation : « Pourquoi cette folie de l’huile de noix de coco« 

Finalement, une alimentation à tendance végétarienne peut aussi résoudre le problème des acides gras saturés. Le végétarisme est donc un choix d’alimentation avec cet avantage supplémentaire.

* Source https://www.anses.fr/
Photos :
Image courtoisie de cooldesign au FreeDigitalPhotos.net : « Coeur anatomie humaine »
Image courtesy of dream designs at FreeDigitalPhotos.net : « Brain »
Image courtoisie de thampapon1 au FreeDigitalPhotos.net

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *