Comment optimiser la vitalité physique et mentale

Une bonne santé optimise la vitalité physique et mentale. C’est une puissance créatrice. Elle augmente les ressources, l’esprit d’invention et d’initiative.

À notre époque dans les pays développés économiquement, nous connaissions les règles de l’hygiène. Mais les respectons-nous intégralement en particulier dans l’alimentation ?

Nous avons vaincu les maladies contagieuses, qui autrefois, causaient chaque année la mort d’une multitude d’êtres humains.

En revanche, nous vivons plus intensément. Notre existence est plus excitante, mais plus fatigante aussi.

stress-fotolia-com

stress-fotolia-com

Le stress mal géré nuit à l’équilibre mental et à la santé. Dans le travail et dans la vie en général il est palpable. Nos soucis, nos craintes et nos peurs ont beaucoup augmenté et mine notre vitalité.

Le poids de la vie est bien plus lourd qu’autrefois, parce que notre vie est plus compliquée, et que nous nous éloignons toujours plus de la vie simple et proche de la nature d’autrefois.

Nous sommes également notre propre ennemi. Nous exigeons beaucoup de nous-mêmes, physiquement et mentalement.

Mais mettons-nous en place réellement les conditions d’une hygiène de vie qui décuple notre vitalité pour y faire face sans épuiser les réserves de notre organisme ?

En clair apportons-nous à notre organisme les nutriments nécessaires pour un bon fonctionnement physique et cérébral ?

En étant trop indulgents ou trop sévères à l’égard de notre corps. Nous le surmenons ou le négligeons.

 

Quand votre vitalité diminue, votre bien-être diminue.

vitalite-et-bien-etre-fotolia-com

vitalite-et-bien-etre-fotolia-com

Il faut savoir que la santé a une immense influence sur le moral. Quand vous avez une bonne hygiène de vie : alimentation et activité physique.

Quand votre alimentation est saine et adaptée à votre organisme et à votre rythme de vie, vous êtes au top de votre vitalité.

Vous vous sentez aptes à tout entreprendre. Les obstacles ne vous effraient pas, car votre cou¬rage est aussi vigoureux que votre santé.

Mais quand votre hygiène de vie (alimentation et activité physique), n’est pas adaptée, votre vitalité diminue, votre courage diminue avec elle. Ce qui ne vous fatiguait pas et ne vous stressait pas auparavant, vous semble insurmontable et vous épuise.

Si vous voulez mener la vie de la meilleure façon pour vous et pour votre entourage, vous devez vous débarrasser de tout ce qui nuit à votre vitalité et diminue votre capital santé.

 

vitalite-et-bien-etre-fotolia-com

vitalite-et-bien-etre-fotolia-com

Les attitudes qui empoisonnent votre corps

Les pensées morbides, de haine, d’envie, de jalousie, qui sont entretenues dans l’esprit, agissent comme un poison et se répercutent dans tout l’organisme.

Mais ce qui détruit peut-être le plus sûrement la vitalité, par ses effets sur l’organisme, c’est un tempérament violent et incontrôlable.

Il faut savoir qu’un accès de colère violente et incontrôlée produit dans le système nerveux des résultats vraiment dangereux.

Le souci, la crainte, l’anxiété, le stress, la dissipation, le manque de sommeil affaiblissent. Toutes ces choses sapent notre vitalité et notre esprit d’initiative, diminuent notre confiance et notre courage.

Sous leur influence, les facultés mentales sont sclérosées et l’organisme s’épuise. C’est pourquoi il est important de se préoccuper de son hygiène de vie en étant à l’écoute et en respectant son corps.

Une alimentation saine et une activité physique adaptée jouent sur notre vitalité, notre efficacité et notre moral.

La santé parfaite signifie l’harmonie physique et mentale

Tout ce qui perturbe et détruit l’harmonie mentale fait un mal correspondant au corps. Tout ce qui nuit à la santé physique, influence également l’esprit et plombe le moral.

Il est bien reconnu maintenant que « la pensée » n’est pas confinée dans le cerveau, et que chaque cellule du corps et en particulier notre système digestif participe à notre pensée.

* « Il y a quelques années, les scientifiques ont découvert en nous l’existence d’un deuxième cerveau. Notre ventre contient en effet deux cents millions de neurones qui veillent à notre digestion et échangent des informations avec notre « tête ».

Les chercheurs commencent à peine à décrypter cette conversation secrète. Ils se sont aperçus par exemple que notre cerveau entérique, celui du ventre, produisait 95 % de la sérotonine, un neurotransmetteur qui participe à la gestion de nos émotions.

On savait que ce que l’on ressentait pouvait agir sur notre système digestif. On découvre que l’inverse est vrai aussi : notre deuxième cerveau joue avec nos émotions. »

 

vitalité mentale

vitalité mentale

Surveillez votre nourriture vos facultés intellectuelles en dépendent.

Pour être au mieux de sa forme, il est vraiment nécessaire d’avoir une vie saine, un sommeil suffisant, des moments de détente et de relaxation, de l’exercice régulier en plein air.

Une bonne hygiène de vie passe aussi en priorité par une nourriture intelligemment choisie, contenant les nutriments nécessaires, en proportion suffisante.

Ils contribuent à la reconstruction et au maintien des différents organes et des tissus du corps. De plus c’est la nourriture qui produira de la vigueur, de l’énergie, de la vitalité et la puissance cérébrale.

Un miracle s’accomplit à chaque repas. La santé, la vigueur mentale, le bien-être résident dans l’alimentation.

Si vous avez des difficultés à vous concentrer, à maintenir votre attention et que vous perdez en efficacité après le repas, posez-vous la question : ai-je trop mangé ou mal mangé trop de sucre, de sel, et pas assez de nutriments ?

Plutôt qu’un repas médiocre pris trop rapidement, il est parfois préférable de remplacer le sandwich jambon beurre, ou le steak frites, etc., par un jus frais et concentré de légumes, fruits et fruits secs, par exemple.

Cet article développe ce sujet : une alimentation saine en voyage.

 

nourriture-pauvre-en-nutriments

nourriture-pauvre-en-nutriments

La nourriture fait la différence : réparer, renouveler et reconstruire.

> Si les aliments que vous achetez ne sont pas de bonne qualité. Si les légumes et les fruits contiennent pesticides et autres polluants.

> Si vous optez la plupart du temps pour une alimentation industrielles, plats préparés sucrés, salés, sauces et autres condiments et que finalement vous cuisinez très peu vous-même.

> Si vous cuisinez trop gras, trop sucré, trop salé que vous n’utilisez pas les épices pour améliorer et enrichir vos plats.

> Si les légumes et fruits frais ne font pas partie en quantité suffisante de votre régime alimentaire.

> Si vous choisissez les modes de cuisson qui détruisent les vitamines et les nutriments (barbecue charbon de bois, fritures, etc.) plutôt que des cuissons douces.

« …trop cuire ou mal cuire les aliments, c’est détériorer leurs qualités nutritionnelles et c’est aussi perturber leur digestion et leur absorption par notre tube digestif. »

Pour en savoir plus à ce sujet, je vous recommande cet article : Quelle est la cuisson idéale pour la santé et obtenir les meilleurs goûts 

Il est vraiment nécessaire de changer vos habitudes et de bien choisir vos aliments et la façon de les préparer.

En sachant que les aliments fournissent à notre corps les éléments qui construisent, nourrissent, réparent et renouvellent nos cellules corps et cerveau. Il est important d’y penser quand on fait nos achats et préparons nos repas.

Tout ce que nous mangeons, qui n’est pas semblable aux matériaux formant notre corps, ne nous fait aucun bien, parce que cela ne peut être assimilé dans nos tissus et doit être expulsé comme un poison ou un déchet.

 

le-role-des-aliments-master1305-fotolia-com

le-role-des-aliments-master1305-fotolia-com

Le rôle des aliments dans notre corps

Trois sortes de nourriture sont nécessaires pour la construction et le maintien des différentes parties du corps : l’albumine qui représente 60% des protéines du sang et que nous tirons principalement de la viande, des œufs, et des légumes, et dont nous ne pouvons nous passer.

Les sucres, les amidons et les graisses, aliments hydrocarbonés, et les légumes, qui produisent les énergies diverses du corps et renferment des sels minéraux. Ils nous aident à maintenir la vitalité nécessaire.

L’absence de l’une de ces différentes sortes de nutriments, de ceux qui construisent les tissus, de ceux qui procurent la chaleur au corps, de ceux qui produisent l’énergie, ou encore de ceux qui purifient le sang, cause un affaiblissement de l’organisme.

Donc, pour maintenir une santé parfaite, il faut établir un équilibre entre les six types de nutriments : protéines, glucides (sucres), lipides (graisses), vitamines, minéraux et eau

Sans l’eau, la circulation du sang serait impossible, car, quoique l’eau en elle-même ne forme aucun tissu et ne fournisse aucune énergie, sa présence, en grande quantité, est absolument indispensable.

Sans elle, les transformations chimiques, la circulation et la sécrétion des fluides organiques seraient impossibles.

La vitalité dépend de la nourriture

Notre nourriture est le combustible, le générateur d’énergie indispensable pour garder sa vitalité physique et mentale jusqu’à la fin de sa vie. Sa qualité a un impact direct sur notre organisme et sur notre qualité de vie. Notre ambition, notre courage, notre efficacité et notre mental dépendent d’elle en grande partie.

* Le ventre notre deuxième cerveau

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *