l’orange : ce fruit gorgé de soleil et de vitamines

À l’approche de l’hiver quoi de mieux que de se gorger de soleil et de vitamines en mangeant des oranges. Ce fruit qui est devenu commun et que nous trouvons finalement toute l’année est quand même pour nous un fruit de l’hiver.

D’ailleurs à une époque pas si lointaine, c’était dans les régions tempérées et froides un fruit rare qui nous apportait le soleil. Il était au début du XXème siècle un cadeau pour Noël et un dessert de roi !

Saviez-vous qu’il existe 2 sortes d’oranges. L’orange amère et l’orange douce. Toutes les 2 sont généreuses et nous apportent beaucoup pour notre plaisir, bien-être et santé.

Histoire de l’orange amère

L’orange amère est originaire de la vallée de l’Indus, dans le sud-ouest de l’Asie. Elle a été cultivée en Afrique et en Sicile par les Arabes. Elle a été introduite dans le sud de l’Europe au XIII ème siècle.

Le bigaradier ou orange amère est un fruit très gros et à peau lisse, dont la saveur est acidulée, et même acide.

Rien n’est perdu, le fruit, les feuilles, les rameaux et les fleurs ont de nombreuses applications alimentaires, en phytothérapie, ainsi qu’en en parfumerie.

Par exemple en alimentaire, on l’utilise pour préparer des apéritifs, pour faire la fameuse marmelade d’orange.

En phytothérapie les préparations sont variées utilisant également les fruits, feuilles et fleurs. Elles vont être utilisées pour soigner différents maux. Notamment le zeste de ce fruit possède des vertus calmantes et digestives. D’ailleurs en médecine chinoise on utilise ce fruit depuis des millénaires.

Enfin en parfumerie on utilisera l’absolu de fleurs d’oranger. Une tonne de fleurs produira 1 kilo d’absolu environ. L’essence de néroli qui est une huile essentielle qui est obtenue également à partir des fleurs, ainsi que l’eau de fleurs d’oranger.

Avec les feuilles on obtiendra une essence nommée petit-grain, et avec le fruit l’essence de bigarade. Ce sont ces deux essences qui entrent avec le néroli, tiré des fleurs, dans la composition de l’eau de Cologne.

Oranges-doucesHistoire de l’orange douce

L’orange douce, ancêtre des oranges de notre consommation actuelle n’est connue en Europe qu’à la fin du XVème siècle. Ce sont les Portugais qui l’importent de Chine.

On l’appelle alors « rouge du Portugal ». Ce sont les Espagnols qui vont planter les premiers orangers doux à Veracruz en 1518.

Malte au XVIIIème siècle va devenir le principal centre de production et de commerce de cette orange, qui va s’appeler la Maltaise.

La réputation de ce fruit sucré disponible pratiquement toute l’année va être très rapide. Les oranges maltaises étaient considérées comme les meilleures du monde.

D’ailleurs, la plus grande partie des oranges récoltées étaient destinées aux différentes cours d’Europe à qui on les offrait.

C’est au début du XIX ème siècle que la culture des oranges douces va se développer dans différents pays d’Europe.

On cultive les oranges en Italie, de Sorrente à Gênes, en France de Nice à la Provence, en Espagne de l’Andalousie à Valence. Avec le Portugal ces pays ils deviennent d’importants producteurs d’oranges.

Rapidement dans les jardins où l’on cultivait les orangers en bacs, les simples abris pour les protéger en hiver sont devenus des espaces de plus en plus raffinés.

Notamment dans les châteaux les orangeries se sont aménagées et tout particulièrement au château de Versailles où Louis XIV a donné ses lettres de noblesse à l’orangerie du château.

L’orange ce fruit gorgé de soleil et de vitamines

L’orange comme le citron et le pamplemousse est un agrume. C’est un des fruits le plus cultivés au monde. C’est également, après la pomme le fruit le plus consommé dans le monde. Et c’est avec la banane et la pomme, le fruit préféré des Français.

Bien que disponible toute l’année, c’est en hiver que ce fruit mangé ou pressé en jus frais va nous apporter tous les nutriments nécessaires à notre santé.

De la vitamine C essentiellement, mais également de la vitamine B et une quantité importante de minéraux et notamment du calcium et du magnésium.

L’orange est également une source de fibres solubles et insolubles qui sont excellentes pour le transit intestinal.

Son épaisse écorce protège ces nutriments et c’est donc mangé de préférence ou en jus pressé frais que l’orange nous apportera le maximum de plaisir et de vitamines.

Il vaut mieux la consommer le matin. Un proverbe nous dit : « L’orange est d’or le matin, d’argent à midi, et de plomb le soir. » Et comme la plupart des fruits, il est préférable de la manger ou de boire son jus à jeun et loin des repas.

On peut distinguer deux catégories d’oranges : les oranges à jus et les oranges à manger qui feront également d’excellents jus. Parmi celles-ci j’en ai sélectionné 3 qui sont pour moi les meilleures.

Puce-OrangeL’orange Navel

Elle sera idéale à déguster pelée quartier par quartier. Elle contient peu de pépins et sa chair est juteuse sucrée et parfumée. Cette orange est reconnaissable par le petit nombril (navel signifie nombril en anglais !) qui orne une de ses extrémités.

Puce-OrangeL’orange Maltaise

Elle est considérée comme la meilleure des oranges est tout particulièrement la Maltaise demi-sanguine cultivée exclusivement en Tunisie dans la presqu’ile du Cap Bon. On pourra la consommer pelée ou en jus.

Cette orange récoltée à la main et ne subissant aucun traitement chimique ne se trouve malheureusement pas facilement. Elle est proposée durant une courte période. On pourra en acheter dans les marchés et magasins Bio de février à mars, avril.

Jus-d'orange

Jus-d’orange

Puce-OrangeL’orange Valencia Late

Ce sont les oranges à jus les plus appréciées dans le monde. Elle a été introduite par les Portugais et fut rapidement introduite au XIX ème siècle en Floride.

Elle est toujours cultivée à Valence en Espagne ou de nombreux particuliers ont leurs propres plantations. Elles se récoltent en Espagne de mars à juillet.

Un conseil pour terminer, oubliez les jus même ceux vendus aux rayons frais des grands magasins et préférez faire vos jus vous-même. Même sans extracteur de jus avec un simple presse-agrume vous obtiendrez en quelques minutes un jus d’orange savoureux et plein de soleil et de vitamines ! Sinon dégustez votre orange quartier par quartier, c’est encore mieux !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *