Qui suis-je ?

Bruno Carpentier

Bruno Carpentier

Bonjour je m’appelle Bruno CARPENTIER. Je suis né en 1957, à Asnières. Je suis un mari heureux et un père comblé J’ai 7 enfants : 5 filles et 2 garçons.

Préserver la santé par les aliments et une alimentation naturelle est quelque chose qui m’intéresse depuis de nombreuses années pour ma santé et celle de ma famille. C’est un sujet sur lequel je me documente en permanence.

Au départ mon parcours professionnel n’était pas en harmonie avec cette passion. En effet, mon diplôme (BTS assistant d’ingénieur) en poche, j’ai exercé différents métiers au début de ma carrière professionnelle dans l’industrie. Acheteur, concepteur de fours sous vide, mais c’est surtout la vente qui m’a particulièrement intéressé.

Des équipements industriels pour les entreprises, je suis passé à l’électroménager pour les particuliers en créant ma propre entreprise.

J’ai pu alors associer dans mon activité mon intérêt pour la santé au naturel et la vente d’un appareil tout à fait révolutionnaire, un extracteur de jus qui est destiné à faire des jus à partir de tout type de fruits et légumes.

Je possédais un extracteur de jus depuis des années, il avait remplacé la traditionnelle centrifugeuse, mais dans sa nouvelle version à rotation lente, je découvre lors d’un salon que ce nouvel appareil fait la synthèse de mes différents centres d’intérêt : la technique, dans sa conception, et l’alimentation saine dans sa fonction extraction des jus des fruits et légumes.

L’apparition il y a quelques années de ces appareils que l’on a appelé les Extracteurs de jus et leur introduction en France à laquelle Carbel a participé à sa mesure, a constitué une innovation majeure dans le domaine de la santé dont on n’a pas forcément conscience encore aujourd’hui.

Personnellement, je pense qu’un appareil discret par sa taille et son faible volume sonore, facile d’utilisation et d’entretien qui permet d’extraire à vitesse lente, la partie noble des fruits, des légumes, des herbes, et des noix , c’est-à-dire leur jus, en préservant les vitamines, nutriments, et enzymes aura très prochainement sa place dans toutes les cuisines au même titre que nos cafetières.

Mon intérêt pour les solutions naturelles

Hilledegarde-de-Bingen © Jérôme MILLION

Hilledegarde-de-Bingen © Jérôme MILLION

C’est beaucoup plus facile aujourd’hui, mais il y a 20 ou 30 ans il fallait tout de même faire une certaine démarche personnelle pour se documenter sur ce sujet.
* Les bains d’eau de l’abbé Kneipp,
* L’immense œuvre d’Hilledegarde de Bingen sur le pouvoir thérapeutique des plantes, des légumes et des pierres.

Parmi les nombreux livres sur le sujet, j’aimerais vous conseiller
* Ces peuples sans maladies (Muriel LEVET)
* Le secret des peuples sans cancer (Jean Pierre WILLEM)
* Okinawa, l’île des centenaires…
* La Bioélectronique Vincent.
* Les travaux du docteur Kousmine et sa crème Budwig
* Ceux du Dr Norman Walker aux USA
* de Rudolf BREUSS en Allemagne.

Autant de titres d’ouvrages ou de noms de personnalités qui ont apporté leur contribution dans la lutte contre les diverses maladies et qui permettent, en en faisant la synthèse, de dégager une idée forte selon laquelle : ceux qui vivent au plus proches de la nature ont beaucoup plus de chance de vivre mieux et plus longtemps.

Et je reste persuadé qu’on ne connait encore qu’une infime partie des possibilités de la nature dans son pouvoir de nous guérir.

Notre évolution

Extracteur de jus Carbel

Extracteur de jus Carbel

Cette connaissance va peu à peu se transmettre d’autant plus facilement que les moyens de communication se sont développés avec le net, à moins, à moins que les intérêts financiers des producteurs de solutions à base de chimie soient si menacés qu’ils en arrivent à faire interdire l’utilisation de mots clés comme : « jus de betteraves » dans nos communications.

Mais je ne le pense pas, nous sommes bel et bien dans un mouvement de prise de conscience qui nous démontre l’impérieuse nécessité pour notre santé de consommer des aliments exempts le plus possible de produits chimiques.

Les magasins bios se développent, les AMAP et autres associations de distribution de légumes cultivés localement et bios connaissent un essor considérable, on implante même des jardins sur des parcelles de terre pour une cueillette gratuite ouverte à tout le monde.

Les témoignages abondants indiquent une amélioration de l’état de santé des utilisateurs quotidiens des extracteurs de jus et j’en suis un, bien vivant !

Bien sûr, il n’y a pas de miracle, et l’on ne fait pas repousser une jambe coupée avec un verre de jus de carottes, mais de même qu’on indique qu’il faut tendre à manger 5 fruits et légumes différents chaque jour. Il est intéressant de pouvoir le faire avec un appareil simple, silencieux, peu encombrant, et qui de plus vous permet une consommation de ces 5 fruits et légumes de façon crue, ce qui préserve vitamines et enzymes fragiles à la chaleur.

Nous venons de commercialiser environ 400 extracteurs de jus en décembre 2014, c’est 10 fois plus qu’il y a 1 an. En Corée, où les 1ers extracteurs de jus ont été conçus, ce sont 20 à 50 000 extracteurs de jus par mois qui sont commercialisés.

Cette aventure qui a débuté il y a maintenant 2 ans nous permet des rencontres prodigieuses faites de gens qui souffraient et qui nous rappellent pour nous dire l’immense bienfait que leur a apporté notre extracteur de jus.

Notre objectif

Avoir un représentant (agent ou distributeur) sur tout le territoire français. Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à me contacter